LE REVENU DE BASE INCONDITIONNEL

« Le Revenu de base – une impulsion culturelle« 

est un film-essai helvético-germanique qui explique, défend et argumente l’idée d’un revenu de base inconditionnel. Réalisé par Daniel Häni et Enno Schmidt, le film est sorti en 2008 en allemand et a depuis été sous-titré dans plus de 10 langues. Le film, diffusé principalement sur internet, avait été vu plus de 500 000 fois au printemps 2011 selon les réalisateurs.

Une version intégralement Française

a également été produite et disponible en licence creative commons, afin d’en faciliter la diffusion.

Ce film constitue l’un des outils pédagogiques les plus efficace pour comprendre et faire comprendre cette idée :

n’hésitez pas à le visionner pour mieux comprendre… ou à le faire visionner par votre entourage !

Plus que des mots, voici la fameuse vidéo :

site officiel pour signer la pétition : http://revenudebase.info/

La lettre des colibris : de trés nombreuses initiatives….

 

Chers colibris,

La chaleur monte, la trêve estivale se fait sentir, les activités ralentissent, le temps d’une introspection les pieds dans l’eau s’amorce ! Le Chant des colibris, les projets de la Fabrique, le Mag, les voyages oasis… Nos actions prennent de l’ampleur, tout comme l’envie de tou∙te∙s d’avancer vers le monde de demain.

Nous partageons avec vous la Lettre des colibris de l’été, qui montre la mosaïque de projets que les citoyen∙ne∙s colibris commencent à dessiner en commun.

Prêt pour ce grand bol d’air frais ? Que votre été soit ressourçant, engageant et vrai !

Marianne, Mathieu, Greg, Gabrielle, Céline, Anne-Laure et toute l’équipe de colibris

De nombreuses intiatives, des réunions, des projets….

Pour avoir accés à toutes les informations cliquer sur ce lien : http://r.news.colibris-lemouvement.org/q88421cuomo7f.html

 

 

 

« La smartflower » le premier générateur photovoltaique intelligent..

Elle déploie ses pétales au lever du jour et, tel un tournesol, passe sa journée à suivre la course du soleil ! Une invention écolo et spectaculaire.

Dossier Ce sujet fait partie de notre Dossier Energie Renouvelable.

L’énergie solaire n’en finit plus de nous éblouir. Dernier exemple en date : la Smartflower, une fleur géante dont chaque pétale est un panneau solaire ! Et attention, l’innovation n’est pas qu’esthétique : la Smartflower est surtout le premier générateur photovoltaïque intelligent ! Explications.

Fabriquée en Autriche et distribué par EDF, la Smartflower est composée de 12 pétales qui, ensemble, composent une élégante surface de 18m2.

Comme la plupart des fleurs, la Smartflower déploie seule ses pétales au lever du jour et, à la manière d’un tournesol, elle passe sa journée à suivre la course du soleil afin d’optimiser ses performances ! Résultat, à surface égale, elle produit 40% d’électricité de plus qu’un panneau posé sur une toiture. Pas mal n’est-ce pas ?

Et ce n’est pas tout : s’il pleut fort ou que le vente souffle trop, elle se replie d’elle même ! Intelligente qu’on vous dit ! Démonstration :

En plus de ça, grâce à des outils connectés, l’heureux propriétaire d’une Smartflower peut suivre en direct de son ordinateur la quantité d’énergie produite par l’engin ainsi que la part de cette énergie directement consommée par la maison !

Et en cas de rendement particulièrement élevé, la Smartflower déclenche automatiquement le chauffe-eau. Ainsi quand l’énergie produite n’est pas directement consommée, elle sert directement à votre ballon d’eau chaude !

Dernier atout, et de taille : la Smartflower s’installe et se désinstalle très facilement. Du coup, contrairement à une installation classique de type toiture, elle peut nous suivre dans nos déménagements !

13 AIX EN PROVENCE Quartier Sud Pigonnet

Cabinet de 10m², situé à Aix-en-Provence, quartier Pigonnet, libre au premier août 17.

La salle d’attente est commune avec les cabinets d’un psychothérapeute et d’une kiné/ostéopathe.

Nous aimerions travailler avec un(e) naturopathe ou un(e) praticien(ne) en médecine traditionnelle chinoise. Mais nous étudions toutes les propositions.

Le loyer est de 298€, plus les charges (EDF, femme de ménage….)

Nous contacter à :

ab.biokinergie@gmail.com

 Tel : 06 87 89 46 35

L’école François-Jacob

L’école François-Jacob est située dans les Alpes-Maritimes, dans le village de Mouans-Sartoux près de Grasse. Et, depuis quelques jours, tout le monde en parle. Nice-Matin a publié un reportage qui a été vu par plus de 1 500 000 personnes sur Facebook ! Explications.

Ici, il y a 300 jours de soleil par an et en plus, à la cantine, on mange bien : la nourriture est saine et tous les élèves sont ravis.

Premier élément de satisfaction, depuis 2012, c’est la seule école française à proposer des aliments 100 % bio. Mais ce n’est pas tout. Comme l’explique la vidéo de Nice-Matin, cette cantine est révolutionnaire a bien d’autres atouts ! Regardez :

Les fruits et légumes poussent sur des terrains de la commune. Depuis 2014, ils sont autonomes à 80 %. Un agriculteur a été embauché, c’est un autre point positif de cette politique.

Un plan anti-gaspi de la nourriture a été mis en place. Les élèves peuvent choisir la quantité des portions qu’ils souhaitent manger et, s’ils ont encore faim, ils peuvent se servir à nouveau. Autre idée : les pommes et les oranges sont proposées en quartiers. Résultat, le gaspillage par assiette a été diminué de 80 % : on est passé de 147 grammes à 30 grammes de déchets ! Ils sont à leur tour triés et recyclés.

Autre conséquence, le coût du repas a diminué de 20 centimes, et ce malgré tous les investissements consentis par la commune.

http://positivr.fr/cantine-bio-anti-gaspi-ecole-mouans-sartoux/

Le personnel de la cantine se sent aussi revalorisé. Fini les conserves que l’on réchauffe, ils lavent, épluchent, coupent et cuisinent tous les légumes frais que l’on met à leur disposition.

Le menu est établi chaque semaine en fonction de la disponibilité et de la maturité des fruits et des légumes.

Un projet d’éducation alimentaire a été développé par les animateurs. Les élèves comprennent pourquoi on leur sert du bio et mangent plus volontiers les légumes du potager et les fruits.

Un atelier cuisine a été mis en place pour les enfants.

Toutes ces initiatives ont transformé le goût et l’appétit des enfants. Les plus déçus sont les plus grands qui quittent l’école pour aller dans un établissement du secondaire !

Enfin, les 2/3 des parents déclarent avoir changé leurs habitudes alimentaires dans leur famille. Moins de sel, plus de produits locaux, plus de bio et plus de fruits et légumes.

C’est bien la preuve que l’exemple que l’on donne est le meilleur des apprentissages.

Pourtant, certains doutent que ce modèle puisse être suivi partout. Mouans-Sartoux ne compte que 10 000 habitants et les grandes villes urbaines auraient plus des difficultés à avoir des terres cultivées disponibles. Gilles Pérole, adjoint au maire répond clairement à ces critiques :

« Ils se trompent. Le principe n’est pas de caler le projet de Mouans-Sartoux sur chaque territoire mais d’en comprendre l’essence et l’appliquer, en le personnalisant à son territoire. L’important est d’avoir un objectif clair : respecter la santé des enfants et l’environnement. A partir de là, toutes nos actions sont analysées et modifiées pour répondre à ce double objectif. Bref, du bon sens pour faire bien, pas cher. Les contraintes rendent intelligent ! »

Convaincus ? Il vous reste à passer le message dans l’école de vos enfants !

Article extrait du site Positiv.fr http://positivr.fr/cantine-bio-anti-gaspi-ecole-mouans-sartoux/

Share