Des chercheurs de Harvard ont découvert des moines aux capacités sur humaines

Dans les années 80, Herbert Benson, professeur à la Harvard Medical School, a dirigé une équipe de chercheurs afin d’observer et expliquer la capacité des moines bouddhistes à modifier leurs paramètres corporels.

https://lareleveetlapeste.fr/chercheurs-de-harvard-ont-decouvert-moines-aux-capacites-surhumaines/

Fascination

L’équipe d’Herbert Benson a mis en place une cellule de recherche au Tibet, dans l’Himalaya, afin de comprendre les phénomènes semblant surhumains, réalisés par les moines bouddhistes. En faisant des tests d’observation, le chercheur s’est rendu compte avec surprise que les moines avaient une capacité de ralentir leur métabolisme jusqu’à 64 % (parmi les mesures observées), c’est à dire leur consommation d’énergie et d’air, sans que le corps ne soit altéré.

Lors d’une autre observation, les moines se sont enveloppés dans des couvertures imbibées d’eau glacée à environ 4° ; grâce à l’utilisation d’une technique de yoga, le « g Tum-mo », ces derniers ont su se réchauffer et sécher la couverture en une trentaine de minutes. Lorsqu’ils ont été interrogés, ils expliquent qu’ils utilisent la méditation afin de se concentrer sur leur respiration, sur l’air qu’ils inspirent et respirent et le modélisent en flammes. Il a été également observé qu’ils étaient capables d’augmenter leur chaleur corporelle jusqu’à 17° dans les extrémités.

Nos capacités vont au-delà de notre imagination

Le Professeur Herbert Benson est un pionnier de l’observation du rôle de la méditation et de la spiritualité dans le contrôle du corps humain. Aujourd’hui fondateur de l’Institut américain du Stress, il explique les capacités inutilisées de notre propre corps pour réduire le stress, combattre l’anxiété, la dépression et les troubles cardiaques : tout est là, en nous. « D’une manière générale, même s’il existe quelques différences, je pense que la philosophie bouddhiste et la physique quantique ont la même vision du monde. »

« On peut le voir dans ces bons exemples de la pensée humaine. Quelle que soit l’admiration que nous ressentons pour ces grands penseurs, nous ne devons pas oublier que ce sont des êtres humains comme nous. » rappelle le Professeur. L’observation des phénomènes dits « surhumains » ne date pas d’hier : ils nous fascinent depuis plusieurs dizaines d’années et sont pourtant sous-exploités.

« D’une manière générale, même s’il existe quelques différences, je pense que la philosophie bouddhiste et la physique quantique ont la même vision du monde. »

La capacité de notre cerveau à définir notre état physique et surtout, le contrôle que nous avons dessus, sans le savoir, est un atout trop peu utilisé dans la médecine, la psychologie ou tout simplement au quotidien. De plus, 20 minutes de pratique quotidienne de la méditation suffisent à contribuer à la réduction des grands maux de ce siècle tels que l’anxiété, le stress, la tendance à la colère et la dépression. La régularité des séances de méditation quotidiennes est en fait capable de faire changer l’état d’esprit de sociétés entières, mais surtout, de chacun d’entre nous.

Article extrait du site La rélève et la Peste https://lareleveetlapeste.fr/chercheurs-de-harvard-ont-decouvert-moines-aux-capacites-surhumaines/

Vous avez aimé : PARTAGEZ !
Share

envoyez
FAITES CIRCULER CETTE INFORMATION !
Envoyez-la ICI PAR MAIL à qui vous voulez !

Share